Marketing digital : est-ce que ça marche encore ?

Win Xchange-Digital-Marketing

Des entrepreneur(e)s s’interrogent quant à l’efficacité du marketing digital. Ils ou elles appliquent les conseils et bonnes pratiques : présence sur les réseaux sociaux, publication d’articles de blog, newsletter… Mais les retombées business se font attendre.

Et certain(e)s sont même arrivé(e)s à la conclusion que « ça ne marchait plus » !

Mais qu’en est-il vraiment et comment tirer son épingle du jeu ?

 

Affronter une concurrence forte et des pratiques en évolution

Aujourd’hui, avoir un site web et être présent sur les réseaux sociaux est devenu une condition sine qua none pour les professionnels et entreprises. Tous sont présents ou presque sur le web. Donc il faut réussir à se rendre visible dans cet écosystème.

Parallèlement, les réseaux sociaux font évoluer leur algorithme, diminuant continuellement la portée organique des pages et comptes professionnels. Facebook s’est notamment engagé dans cette voie depuis 2012 et plus récemment, il est en est de même pour Instagram.

Le marketing d’influence est en plein essor. Mais récemment, le placement produits tout azimut a engendré de la lassitude chez les internautes. Et les nano influenceurs, ayant moins de 10 000 followers, accessibles aux petites marques il y a encore 2 ou 3 ans, le sont moins, car plus sollicités par les grandes. Et aujourd’hui, les collaborations avec des influenceurs requièrent une plus grande créativité et bien plus d’authenticité.

Et plus globalement, les internautes sont lassés de la publicité en ligne et ont tendance à juger la publicité ciblée trop intrusive.

En dépit de ce bref état des lieux peu encourageant, rien n’est perdu et loin de là !

Mais il est nécessaire d’en prendre conscience, pour ne pas perdre de temps et de l’énergie sur ce qui ne fonctionne plus et surtout pour mener ses actions « autrement ».

 

Adopter un positionnement unique

Avant même de vous engager dans des actions de marketing digital, il vous faut répondre aux questions suivantes :

✔Qui sont vos clients ?

✔Comment sortir du lot ?

✔Pourquoi fait-on ou ferait-on appel à vous plutôt qu’à la concurrence ? Qu’est ce qui vous différentie ?…

Plus que jamais, il est primordial de se différentier pour se rendre visible.

Et ce n’est que dans un deuxième temps, que vous pourrez mettre efficacement vos actions digitales au service de votre positionnement, pour le faire rayonner auprès de votre cible.

Plusieurs axes de différentiation sont envisageables.

#1 Différentiez-vous par votre offre et la formulation de votre promesse

Prenons l’exemple des coachs business. Les propositions se multiplient sur le marché. Toutes ne sont pourtant pas identiques.

Il y a des coachs qui s’adressent à des cibles spécifiques : les femmes, les consultants, les entreprises d’une certaine taille ou d’un secteur d’activité en particulier…

Et surtout ils ou elles n’ont pas la même promesse. Certain(e)s mettent en avant un coaching pour gagner plus d’argent, d’autres pour booster sa prospection commerciale ou encore pour améliorer sa rentabilité. Et quelques un(e)s proposent un coaching pour développer son activité en cohérence avec ses aspirations personnelles.

Dans le cadre d’une activité concurrentielle, la formulation de la promesse et la communication qui l’accompagne constituent un point fort de différenciation.

En effet, parmi les professionnel(le)s ciblés par les coachs business, certain(e)s se reconnaîtront dans un discours qui promeut le gain d’argent tandis que d’autres seront plus sensibles à des paroles à la frontière du coaching business et du développement personnel.

#2 Si vous êtes freelance ou dirigeant de startup, appuyez-vous sur votre personnalité et votre parcours pour vous affirmer

Mettez en avant :

✔Votre énergie et votre vision

✔Votre approche singulière du métier

✔Votre retour d’expérience et ses enseignements…

Combinées à la différentiation par votre offre et votre promesse, ces caractéristiques vous rendent unique.

Plusieurs dirigeants de startups se sont fait connaître sur cette base et sont aujourd’hui invités à prendre la parole lors d’événements entrepreneuriaux.

#3 Quelque soit votre activité, soignez votre marque

Des attributs clairement identifiables sont l’assurance d’une marque forte et reconnue.

L’objectif est d’inspirer confiance et de créer de l’attachement à votre marque.

Selon votre contexte, travaillez vos valeurs, affichez une identité visuelle et une communication en cohérence avec votre activité et l’image que vous souhaitez véhiculer.

Shanty Biscuits, marque de biscuits personnalisables, s’est fait connaître grâce à sa communication décalée sur Instagram, relayant des messages humoristiques inscrits sur ses biscuits.

Poulehouse met en avant le respect de toute forme de vie et le bien-être animal, en proposant le premier œuf qui ne tue pas la poule avec un mode de production sans abattage.

#4 Faites la part belle à l’humain

Mettez en avant votre équipe et les coulisses de votre activité. Cela vous permettra d’apporter de l’authenticité et de créer de la proximité avec votre audience.

Le capital humain est à ne surtout pas négliger dans la communication d’une jeune marque.

Et si vous êtes freelance, n’hésitez pas à employer le « je », qui est bien plus authentique que le « nous » et qui permet à votre interlocuteur de savoir qui s’adresse à lui.

 

Vous fixer des objectifs clairs et atteignables dans le temps imparti

Lors de la définition de votre plan d’action digital, il est important de vous fixer des objectifs ambitieux tout en étant réalisables.

Développer une communauté engagée, construire sa e-réputation, se positionner dans les premiers résultats de recherche Google en référencement naturel, vendre grâce au web et aux réseaux sociaux … sont des actions qui nécessitent du temps.

N’espérez pas vendre immédiatement grâce au marketing digital, à moins de lancer des campagnes publicitaires. Selon votre offre et son niveau de tarification, il est bien sûr possible d’engranger des ventes suite à un post ou une action qui génère beaucoup d’interactions. Et c’est tout le mal que je vous souhaite !

Mais généralement, vous aurez besoin de faire grandir votre communauté, puis d’instaurer la confiance avant de pouvoir vendre et développer votre activité. Cela requiert de la régularité et de la persévérance.

Attention donc, à ne pas vous montrer impatient(e) et à ne pas nourrir d’attentes irréalistes, ce qui ne peut qu’engendrer de la frustration et aboutir à la conclusion que « ça ne marche pas ».

Et si vous êtes en panne avec vos réseaux sociaux, voici 5 astuces pour remettre vos réseaux sociaux sur les rails

 

Engager des actions de marketing digital « autrement »

Une multitude d’outils sur le marché permettent de faire des analyses toujours plus pointues pour améliorer l’efficacité de ses actions. Ce point pourra d’ailleurs faire l’objet d’un article ultérieur.

Et le fait de mener des actions « autrement » peut également les rendre plus performantes.

Nous avons vu que les internautes avaient tendance à trouver la publicité ciblée intrusive, notamment le fait d’être reciblés quand ils venaient de visiter un site.

Faut-il pour autant abandonner le reciblage publicitaire ? Ce serait bien dommage !

Il est possible de tirer avantage des opportunités offertes par le reciblage tout en étant vigilant(e) vis-à-vis de la pression publicitaire exercée sur les internautes. Il suffit de faire preuve d’un peu de créativité et de subtilité.

Prenons l’exemple d’un site web dans la sécurité électronique, qui souhaite recibler ses visiteurs via de la publicité Facebook.

Plutôt que de recibler les visiteurs avec la publicité du produit qu’ils viennent de voir, on peut envisager une publicité séquentielle de retargeting sur Facebook.

Les 3 premiers jours suivant la consultation de l’offre sur le site web, les visiteurs sont reciblés avec un article de blog traitant de l’installation d’une alarme à domicile. Il s’agit d’un contenu en lien avec leur préoccupation et qui contribue à instaurer la confiance. Et la semaine suivante, les visiteurs sont reciblés via une publicité de l’offre d’alarme.

Avec ce type d’approche, limitant la pression publicitaire, la marque bénéficie d’une meilleure image auprès de son audience, d’un bon capital confiance et les résultats sont plus performants.

 

En conclusion, le marketing digital a encore de beaux jours devant lui. Il reste un levier performant et incontournable pour développer son activité ! Mais en amont il faut un positionnement fort et des objectifs clairs et réalistes, agrémentés d’une once de créativité et d’une dose de patience et persévérance.

 

Pour être notifié(e) des nouveaux articles, abonnez-vous à la newsletter.

Vous recevrez des conseils exclusifs pour développer votre activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *